Accueil > Compagnie > Equipe

laetitia botellaLaëtitia Botella

Metteur en scène / Comédienne
Parallèlement à ses études en Lettres Modernes à la Sorbonne Paris IV, elle se forme au Conservatoire du XVe puis au Conservatoire Xe arrondissement de Paris. En 2008, elle fonde la Compagnie Les Nuits Vertes, où elle joue dans Le Cirque Poussière puis l’année suivante, le Requin Chagrin. 
Simultanément à l’activité de la Compagnie Les Nuits Vertes, Laëtitia Botella intègre le Centre Dramatique Régional de Haute-Normandie à Rouen avec  Brigitte Jacques-Wajeman, Catherine Delattres, Élizabeth Macocco, Laurent Frechuret et Jérôme Hankins (Le Numéro d’équilibre).
En 2010 elle est assistante de François Sarhan pour l’opéra de chambre  Lear, a King  et en 2013 elle assiste Yann Dacosta dans sa mise en scène de  L’Affaire de la rue de Lourcine.
Depuis 2011 elle a travaillé avec plusieurs compagnies et différents metteurs en scène de la   région  Normande, (La compagnie Méga Pobec, Pierre Grammont (Le Premier pas d’après), Thomas Germaine, Yvan Duruz). 
Depuis 2008 Elle joue sous la direction de Yann Dacosta (La compagnie du Chat Foin), notamment dans En attendant la récré, Drink me Dream me, Le Village en flammes et dans Les Larmes amères de Petra Von Kant, et bientôt dans Légende de la forêt viennoise. 
En 2011 elle se tourne également vers la mise en scène et créée son premier spectacle Le Chant du tournesol d’Irina Dalle, elle se dirige actuellement vers sa deuxième création L’Île de Dieu de Gregory Motton.
Depuis 2013, elle travaille avec la compagnie Akté avec la création d’un diptyque de Sylvain Levey, Ouasmok ?  et Lys Martagon.
Depuis 2014, elle a rejoint la compagnie des  Improbables.

 

yann berthelotYann Berthelot

Depuis 1999, Yann BERTHELOT poursuit son travail d’écriture, de mise en scène et d’interprétation pour le duo burlesque “Les 2” avec lequel il a développé une présence scénique dont la dynamique est portée par de nombreuses années de pratique de l’improvisation théâtrale.
En 2000, Yann BERTHELOT entre dans la Compagnie du Chat Foin où il joue le rôle d’Ibiza dans “Eva Peron” de COPI, mis en scène par Yann DA COSTA. Puis il débute sa collaboration avec la Compagnie Caliband Théâtre avec qui il tournera de 2004 à 2006 dans “Don Quichotte et Sancho Panza” et “K ou les trois visages de Franz Kafka. Puis il rejoint la Cie « Ca va aller » et joue Architruc de R Pinget et « Ma vie de chandelle » de F Melquiot.
C’est une vraie particularité du jeu de ce comédien que le rapport frontal au public, la manière qu’il a de s’amuser avec lui, de l’interpeller et du même coup de le rapprocher de l’espace du plateau.
C’est aussi pour cette particularité que la compagnie de rue « Acid Kostik » l’intègre dans son effectif en 2012. Il y joue « Dans le corps d’Elvis » mis en scène par Fred Fort et Patrick Dordoigne. Il co-écrit et joue également dans la prochaine création mise en scène par Rodolphe Couthouis.
En 2014, il participe à la création de Philippe Dorin « Aujourd’hui, demain, ce sera hier » avec la compagnie Ca va aller.
Il interprète le monologue « Teddy » de Jean Louis Bourdon mise en scène par Joël Lefrancois et actuellement en tournée.
C’est avec une grande envie, que ce comédien aime à jongler entre les genres.

Marie CrouailMarie Crouail

comédienne
Théâtre Méga Pobec
1997 – Aujourd’hui (18 ans)
2013 : La forêt où nous pleurons de Frédéric Vossier - Cie Méga Pobec en collaboration avec la Scène Nationale Evreux-Louviers
2010 / 2014 : La leçon de Ionesco - Cie Méga Pobec en collaboration avec la Scène Nationale Evreux Louviers
2007 / 2008 : Rose où la nuit australienne de Noelle Renaude - Théâtre de la Rampe en collaboration avec le CDN de Basse Normandie 
2005 / 2007 : Juste la fin du monde de JL Lagarce – Cie Métro Mouvance en collaboration avec le théâtre de Thouars
2001 / 2006 : J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de JL Lagarce - Cie Métro Mouvance en collaboration avec le Théâtre de thouars
2005 : Opéra Gloria ou La dernière nuit de Richard III - Cie des furies en collaboration avec le CDN de Basse Normandie
2001 à 2003 : Rouge Noir et Ignorant de Edward Bond - Cie Méga Pobec en collaboration avec L’abordage, scène de musique actuelle.
1999 : Ambulance de Grégory Motton – Cie Méga Pobec en collaboration avec le Théâtre du Rayon vert à St Valéry en Caux
1998 : Elysées Polka de René Chéneaux – Kick Théâtre en collaboration avec le CDN de Basse Normandie
1997 / 1999 : Nina c’est autre chose de Michel Vinaver – Cie Méga pobec
1994 : Iphigénie Hôtel de Michel Vinaver – Jean-Pierre Rynagert, CDN de Basse Normandie

Pauline DenizePauline Denize

Musicienne
Pauline Denize nait en 1990 dans une famille de  musiciens et commence le violon à l’âge de quatre ans. Elle finalise sa scolarité musicale au C onservatoire du Havre en validant son DEM (D iplôme d’Etudes Musicales) en 2008. En  complément, elle participe à des ateliers/master classes de musiques actuelles, jazz, indienne… et intègre différentes formations, avec lesquelles elle jouera dans de nombreuses salles et enregistrera en studio. 
En parallèle, Pauline suit une formation de  danseuse contemporaine dès 2008 -juste après avoir obtenu son Bac L option danse, mention Bien- d’abord à  Aurillac au Centre Chorégraphique Vendetta Mathea, puis aux RIDC ( Rencontres  internationales de danse contemporaine) à Paris l’année suivante, où elle validera l’EAT ( Examen d’Aptitude Technique ) avec succès. Elle donne au même moment des cours d’éveil corporel en crèche et de danse à des enfants entre 3 et 12 ans. Son Diplôme d’Etat de professeur est actuellement en cours. 
En 2011, elle crée son premier spectacle ( création,mise en scène et chorégraphies) intitulé Regarde-moi nue en partenariat avec le Bastringue. Elle enregistre la même année le morceau  Youkali  pour la musique du film La Fée du trio Abel,  Gordon et  Romy et joue également la bande son de la web-série Les Visiteurs du Futur. De 2012 à 2014, elle suit une formation auConservatoire de Paris, cursus Musiques Actuelles Amplifiées, tout en donnant des cours  particuliers, en enregistrant en studio et en se produisant  régulièrement en concert avec différents groupes au style allant de la chanson française au rock, en passant par la musique tzigane ou électronique. 
Aujourd’hui, elle est membre de Northern Lights (en tant que violoniste et chanteuse) un groupe  atypique : voix, harpe électrique, basse, batterie, machines, violon, quelque part entre le rock s toner et le trip-hop, et de Mathilda Tree aux sonorités plus folk : voix, guitare, violoncelle, violon. Son goût pour le chant la mène aussi à se produire en tant que choriste avec différents artistes.
Désirant faire de sa polyvalence un atout, elle cultive ces deux facettes au sein de nombreux projets  artistiques dans lesquelles elle aime jouer plusieurs rôles, notamment grâce à la compagnie rouennaise de théâtre Le Chat Foin, actuellement en tournée nationale avec la pièce L’affaire de la rue de Lourcine d’Eugène Labiche.

 

vincent fouquet Vincent Fouquet

Formé au Conservatoire de Rouen auprès de Yves Pignot et Julie Ravix, puis au cours de rencontres avec notamment Serge Gabo­rieau, Catherine Anne, Redjep Mitrovitsa, François Clavier, Antoine Caubet ou Serge Tranvouez, Vincent Fouquet a joué depuis 1996 dans plus de vingt spectacles, principalement des auteurs contemporains : Pascal Quignard (Le Nom sur le bout de la langue), Bernard Chartreux (Le Tombeau de Richard G.), Vaclav Havel (Vernissage), Ricardo Montserrat, Alain Fleury, Alessandro Baricco, Yann Allégret, Manuel Puig (Le Baiser de la femme araignée), Victor Haïm, Mohammed Dib, Perrine Grise­lin, Simon Grangeat (T.I.N.A./There Is No Alternative), R. W. Fassbinder (Le Village en flammes)… mais aussi certains clas­siques comme Marivaux (La Dispute, Les Fausses confidences), Ionesco (Macbett), Feydeau ou Ibsen (Revenants)… sous la direc­tion de Yann Dacosta, Marie Mellier, Jean-Michel Coulon, Serge Gaborieau, Sylvie Philibert, Emmanuelle Cordoliani, Cédric Mar­chal, Bénédicte Lesenne, Emmanuel Billy, Thomas Germaine, Sébastien Valignat, Alain Milianti…
Auteur, il écrit pour le théâtre, notamment Rentrons, les enfants, vous allez attraper froid, vous jouerez demain !, créée en 2007 à la Comédie de Clermont – Scène Nationale dans une mise en scène de Nathalie Vannereau, et pour le cinéma, notamment Mon canard, court-métrage poético-burlesco-animalier (Luna Produc­tions), qu’il réalise en 2010.

 

matthieu gagelin Matthieu Gagelin

Matthieu Gagelin naît en 1985 dans une maison où l’on écoute Pierre Henry. Etudie le piano à l’âge de 14 ans avec Paul Crapie, puis avec Pascal Gallet en 2003 au CRD de Montreuil. Depuis 2007, Il suit le cours de contrepoint d’Alain Margoni (Schola can­torum). Suit les cours de composition électroacoustique avec Gino Favotti au CMA 20e (Paris) depuis 2003 et Denis Dufour au CRR Paris depuis 2007.
A partir de 2005, il compose des oeuvres acousmatiques, sous le nom de COMBETTEG jouées entre autre, au CRR de Paris, à Radio France/Multiphonies ina-GRM, à l’Université des arts d’Osaka, au Théâtre de la Ville (Paris) ou lors du festival Futura- Crest, une oeuvre acousmatique sur un texte d’Hervé Guibert pour des interventions de sensibilisation en milieu scolaire (créée à la galerie A. Gaillard). Il collabore aussi à des programmes radiophonique notamment pour France Culture, pour laquelle il signe avec Alexandre Plank trois pièces de fictions (de Mariette Navarro, Denis Kelly et Racine) diffusées entre 2011 et 2013.
Il réalise des bandes pour divers artistes, photographes, plasti­ciens comme Joao Torres ou Alexandra Kawiak, pour le théâtre (aux côtés de Laetitia Botella, ou Joanny Bert), court métrages (loin de Benjamin de Julien Oliveri, conversation avec un épou­vantail de Sylvain Dieuaide, mascarade d’Alexis Langlois) ou encore des interventions pédagogiques auprès d’étudiants.
Son parcours est ponctué de rencontres qui marquent son travail (F. Bayle, R. Boesch, C. Zanési...) et guident ses recherches sur des questions variées : le langage, la perception du temps, le dis­cours, l’objet, le projet musical. Nourrit par ses lectures de Schaef­fer, Delalande, Chion... il reste en quête d’un total sonore et confiant dans l’avenir de l’acousmatique porté par de nouvelles générations de créateurs.

 

Emilie LereddeÉmilie Leredde

Passionnée depuis toujours par le théâtre, Émilie a suivi une formation de comédienne à l'école Claude Mathieu (Paris).
Elle s'est rapidement préoccupée de la place de cet art comme un vecteur de partage, d'échanges, de liens. Alors elle obtient, en parallèle de sa formation de comédienne, un DUT Carrières Sociales en Animation Culturelle et une licence en Sciences de l’Éducation.
Elle travaille ensuite dans différents domaines, du jeune public à la comédie, en passant par le théâtre de rue. Elle apprend la marionnette au Théâtre de Guignol des Champs-Élysées et l'art du clown au Samovar. 
Emilie multiplie les ateliers pour petits et grands, notamment auprès d'enfants et d'adolescents en difficulté scolaire, de femmes analphabètes et de personnes concernées par la phobie sociale. Elle se perfectionne en participant au stage sur l'art et la manière d'intervenir avec le théâtre en milieu scolaire animé par Bernard Grosjean, spécialiste français de ce domaine.

 

 

pierre mourePierre Moure

Il débute sa formation au Cours Florent avant d'intégrer le Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris. Au théâtre, il travaille pour Jacques Osinski, Lukas Hemleb, Michel Fau. Plus récemment il participe au Triomphe de l'amour mis en scène par Galin Stoev, créé au Théâtre Vidy-Lausanne. Il rejoint le projet « Pièces de chambre » interpréter le Docteur Gulliver dans le second volet de la série, Gulliver – pièce de chambre n°2 mis en scene par Karim Belkacem
Au cinéma, il tourne pour Arnaud Simon, Roberto Garzelli, Christian Vincent, Germinal Alvarez, Valérie Lemercier, Raphael Neal… Il tient le premier rôle de Où va la nuit de Martin Provost qui lui vaut une pré-sélection au Césars en 2011 pour la catégorie Meilleur espoir masculin.

 

camille senecalCamille Sénécal

Vidéaste
Camille Sénécal étudie le cinéma au lycée, puis après une hypokhâgne-cinéma, intègre un BTS  Audiovisuel.
Pratiquant la musique depuis son enfance, et très sensible aux arts en général, elle choisit de travailler la vidéo pour le spectacle vivant à partir de 2007. Elle travaille avec plusieurs compagnies de la  région et d’ailleurs : Alias Victor, Le Chat Foin, La  Logomotive Théâtre, le Caliband Théâtre, La Troupe de l’Escouade, Cie Sylvain Groud, Théâtre des Trois Gros… Egalement en musique : La Fanfarone de Grabbuge, Cuiv’raï, Sylvia Fernandez, Latché swing, Les Gypsy Pigs, Le Quatuor Anches Hantées … 
Elle explore la régie vidéo, la création vidéo au Théâtre, le film institutionnel, et propose plusieurs ateliers en milieu scolaire autour du film d ’animation. Elle crée en 2013 avec Yann Auger la compagnie La Bande-Songe qui explore les liens entre musique et image.

Compagnie Les Nuits Vertes © 2014 - Mentions légales